visuel interne

C’est dans l’actu

L’ancien site industriel Honeywell : Une déconstruction parfaite

Après un arrêt brutal de son activité en 2013, le site industriel Honeywell de Condé-sur-Noireau (Calvados) est en déconstruction depuis juin dernier. Le chantier est d’une ampleur exceptionnelle et demande une organisation spécifique de la part de NEOM.

L’ancien site industriel Honeywell : Une déconstruction parfaite

Après un arrêt brutal de son activité en 2013, le site industriel Honeywell de Condé-sur-Noireau (Calvados) est en déconstruction depuis juin dernier. Le chantier est d’une ampleur exceptionnelle et demande une organisation spécifique de la part de NEOM.

Chaque élément est resté figé à sa place sur les 7 hectares de terrain depuis que l’usine de plaquettes de freins s’est arrêtée il y a deux ans. Seul le strict minimum a été emporté par les salariés d’Honeywell laissant derrière eux : ordinateurs, mobiliers de bureau, archives et machines de production.

Pour un tel chantier d’une durée d’un an, la coordination des travaux de désamiantage avec ceux de déconstruction est fondamentale. La problématique amiante doit être traitée en amont et  nécessite une organisation et un phasage précis. Une organisation millimétrée qui monte le rôle essentiel des méthodes

innovantes dans le démantèlement industriel.

Ainsi, les travaux ont commencé par un curage vert (hors amiante) des bureaux, puis le curage technique a débuté une fois la salle blanche et l’aire de lavage rendues opérationnelles. En parallèle, des travaux plus classiques de désamiantage sont effectués sous confinement.

EN QUELQUES CHIFFRES

7 ha de terrain

38 000 m2 de bâtiments à déconstruire dont un hangar de 33 000 m2

6,2 M€ de CA

12 mois de travaux